Couteau capucin lame damas VG10 Le Berger manche corne noire

499,50 €

Couteau capucin lame damas VG10, couteau Le Berger traditionnel des Pyrénées.
Couteau capucin "Berger prestige" lame damas. Le couteau de Berger des Pyrénées Ariégeoises. Ils ne sont pas les seuls à l'apprécier, surtout dans cette version haut de gamme ! Un couteau traditionnel luxueux réalisé avec une lame en acier Japonais VG10. Manche monobloc en pointe de corne jaspée blonde, originale, très classe. Ce couteau de Berger est réalisé de toutes pièces par Jean-Paul Tisseyre artisan coutelier MOF.
Le couteau est livré avec une housse en cuir pleine fleur offerte.

Description

Couteau capucin lame acier damas VG10 Le Berger manche corne noire. Couteau traditionnel fabriqué artisanalement en Ariège Pyrénées par Jean-Paul TISSEYRE artisan coutelier Meilleur Ouvrier de France.

Coutellerie d'art Couteaux Tisseyre artisan coutelier MOF et EPV en Ariège-Pyrénées

Ce couteau capucin damas Le Berger est réalisé artisanalement. Un couteau de poche traditionnel de haute qualité, fabriqué de toutes pièces par le maître coutelier. L’atelier de coutellerie artisanale Couteaux Tisseyre est labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant.

Caractéristiques : couteau capucin traditionnel damas Le Berger Prestige/ lame acier Japonais VG10

Le Berger 12,5 cm couteau de poche capucin traditionnel d’Ariège

  • Type : couteau capucin traditionnel Le Berger prestige damas VG10
  • Lame :  acier Japonais VG10
  • Longueur de lame : 100 mm
  • Épaisseur de lame : 3 mm dos guilloché
  • Manche : pointe de corne noire
  • Longueur du manche : 125 mm
  • Mécanisme : traditionnel à deux clous
  • Poids : 55 grs
  • Housse en cuir pleine fleur offerte
  • Prix : 499,50 €
  • Photos Couteaux Tisseyre
Entretien du couteau : couteau capucin traditionnel  lame acier VG10 / couteau de prestige

Couteau de poche Le Berger capucin traditionnel d’Ariège.

  • Le manche est réalisé en pointe de corne noire, matière solide et noble. Si la corne perd son aspect brillant, huiler le manche pour le nourrir. Il peut arriver qu'avec le temps, en séchant, un ré-ajustage du sertissage du rivet soit nécessaire.
  • La lame en acier inox japonais VG10, certainement le meilleur acier feuilleté du moment, le plaisir de posséder un objet unique, luxueux. L'acier central d'une très haute dureté garanti une coupe optimale, l'acier feuilleté sur les deux cotés apporte la flexibilité à la lame. Si le couteau est destiné à un usage régulier, il faudra accepter une usure de la lame, il est toutefois conseillé de ne pas passer le couteau sous l'eau.
  • Montage traditionnel à deux clous, simple et suffisant pour un petit couteau de poche. Le tout premier système inventé par l'homme pour réaliser un couteau pliant. L'encyclopédie "Camille Pagé" témoigne l'existence de ce montage de couteaux en 1772.
  • Il est préférable d'affûter régulièrement son couteau, même s'il coupe encore, un passage rapide sur une pierre naturelle redonnera à votre couteau un tranchant optimal.
  • Un couteau pliant est un couteau personnel, il est un devoir ainsi q'une tradition d'essuyer son couteau à la fin du repas ou d'une toute autre utilisation.